Les étoiles s'en balancent de Laurent Whale


4e de couverture :

Dans une France plongée dans la violence, la famine et la misère, Tom Costa fait ce qu’il doit pour survivre ; à bord de son petit avion, il chine et glane sa subsistance. Et, dès qu'il peut, il fonce la retrouver, elle, San, sa douce, sa lionne.

Mais bientôt, venu du Nord, un péril bien plus grand que les hordes de chiens sauvages ou les hors-murs le guette : une invasion a commencé et les Villes-États tombent les unes après les autres... Pour contrer cette menace, le vagabond du ciel va devoir former une escadrille de choc. Il pourra compter sur une poignée de têtes brûlées, parmi lesquelles Miki, le petit mécano et Cheyenne, l’insoumis. Ensemble, ils devront tout mettre en œuvre pour sauver leurs miches et ce qu’il leur reste de toit... tandis qu’au-dessus d’eux, les étoiles s'en balancent !

Romancier, traducteur et nouvelliste, Laurent Whale a signé plusieurs romans. Le dernier en date, Les Pilleurs d'âmes paru aux éditions Ad Astra, a remporté le prix Rosny Aîné. Dans la droite lignée de L’Autoroute Sauvage de Gilles Thomas, il nous offre avec Les étoiles s'en balancent un divertissement post-apocalyptique de haute volée, plein de gouaille et de mitraille ; la tendresse en prime.

 

Mon commentaire :

Paru initialement chez Rivière Blanche en 2011, ce roman post-apocalyptique est écrit dans un style dynamique avec des phrases courtes, efficaces. Mieux vaut lire les rééditions parue chez Critic ou récemment en poche chez Gallimard car la version d'origine a été remaniée. C'est cependant cette illustration de Ronan Toulhoat que je préfère (ed. Critic).

Laurent Whale, que j'ai rencontré brièvement aux Imaginales, est un auteur charmant et plein d'humour. Galaxies vient de lui consacrer un dossier dans son numéro 36.  

 

Critique ici

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0