Galerie de portraits

Photoshop est un outil extraordinaire offrant une multitude de possibilités allant de la correction d'une photo au dessin et à la peinture. Encore faut-il apprendre à s'en servir, ce qui demande du temps, beaucoup de temps et de s'y consacrer tous les jours. Ainsi, pour me rendre cet apprentissage plus agréable et plus ludique, j'ai entrepris cette galerie de portraits qui représente des personnes de mon entourage avec une partie de leur univers. Je combine ici toutes les techniques possible. Le but est d'en découvrir une nouvelle à chaque nouveau portrait.

Cette composition numérique n'est pas tout-à-fait un portrait. Elle a été réalisée pour le défi de septembre de ma boutique vertjespere.

Les tableaux de Gustav Klimt sont un ravissement. Je n'ai pas pu résister !

Un portrait de Claude Carl (photographe, même au repos il garde le pouce près du déclencheur) avec juste 7 photos et un peu de peinture. Tout en noir et blanc, il s'efface devant les merveilleuses couleurs de ses photographies de nature. Certaines d'entre elles sont vraiment extraordinaires et j'ai un peu de scrupule à les toucher, mais je ne l'ai fait qu'avec son accord. Des touches de peinture avec différents pinceaux que je commence à bien maîtriser font le lien et complètent l'harmonie. C'est un de mes plus beaux portraits jusque là : on dirait qu'il tient une conversation avec les deux oiseaux.

Réussi à mon sens cet autoportrait à la façon des tribus de l'Omo, en Éthiopie, qui se peignent le visage avec des teintures végétales et se parent de tout ce qu'ils trouvent dans la nature. J'ai utilisé ici un fond abstrait peint avec les pinceaux de Photoshop dans lequel j'ai intégré un dessin de mes carnets (en bas à gauche) et des photos personnelles, plus deux photos de Claude Carl, photographe, dont j'ai également réalisé un portrait (la mésange en plein vol et les deux libellules de droite). Le corps du personnage est également peint à partir des couleurs du visage et des feuilles du tournesol.

Ici, le portrait d'Èmeline, qui a vécu deux années en Australie, est axé sur l'eau et sa transparence. Les deux perroquets sur sa tête à l'avant plan font bien partie de la photo originale. Effectivement, on doit se sentir un tantinet mal à l'aise lorsqu'on a deux oiseaux de cette taille qui s'agrippent dans les cheveux.

Graphique et tout en simplicité, le portrait de Virginie. Le personnage central est en fait Chipie, la petite chatte qui se cache dans les plantes et qu'on ne remarque pas au premier abord.

Cette fois, le fond a été créé spécialement pour l'occasion puisque le portrait de Did' original était sur un fond rouge vif. Je n'ai guère eu besoin d'intégrer les images les unes aux autres, juste joué qu'avec différents effets de transparence pour créer une sorte de mur d'affiches représentant différents souvenirs liés à la musique rock : séances d'enregistrement, disques, concerts.

Écrire commentaire

Commentaires : 0