Création textile · 02. décembre 2020
Certaines de mes créations ont été vendues, refaites et vendues une deuxième, voire une troisième fois. D'autres n'ont même pas eu le temps d'être prises en photo qu'à peine terminées, elles étaient déjà parties. Il se trouve, pour mon grand bonheur, que la broderie d'art sur du lin redevient à la mode et à nouveau recherchée par les amatrices d'objets à la fois utiles et beaux. Et je vois partir mes broderies en Californie, à Berlin, en Australie, au Chili... Un tour du monde...
Illustration · 04. août 2020
Deux versions d'une même illustration pour la couverture de Gandahar 27 consacré au Massif Central et ses auteurs, dans les genres de l'imaginaire. La seconde est encore plus ciblée puisque la femme est une dryade (on le voit à son oreille) et que les fleurs et fruits sont plus locaux et reconnaissables : arnica des montagnes, lysimaque commune, fleur de bourrache, cerises et myrtilles qui ne fructifient pas à la même saison, mais il faut bien reconnaître que l'Imaginaire permet...
Article · 25. mars 2020
Quand on sait que sur les quatre ans de tournage dus aux lenteurs de la bureaucratie communiste à Prague, Roland Topor n'est resté sur place que 15 jours, on peut tirer un sacré coup de chapeau à René Laloux et son équipe de 25 collaborateurs, tchèques pour la plupart. Leur persévérance a donné naissance à l'un des premiers films d'animation français de SF qui ont inspiré d'autres réalisateurs par la suite, japonais notamment.
Illustration · 25. janvier 2020
Pour illustrer l'intérieur de notre prochain numéro de Gandahar consacré à l'auteure Nathalie Henneberg, dont nous avons réédité deux ouvrages (La Forteresse perdue et La Rosée du soleil), j'ai pris comme base une pâle reproduction de photographie parue dans une anthologie d'auteurs français publiée en Roumanie. J'ai utilisé divers pinceaux et outils de photoshop pour réaliser cette peinture numérique. Ce numéro (Gandahar 24) est destiné à faire un tout avec notre précédente...
Anecdote · 14. janvier 2020
Ce matin, je suivais un petit chemin facile qui descendait le long du Puy de Jussat avec ma vieille toutoune Lilou et les deux jeunes chiennes de mon voisin François. Ne voyant plus Lilou, je rebrousse chemin. Pas de Lilou. Je l'appelle, je siffle, je l'appelle, je ressiffle, pas de Lilou ! Les deux jeunettes se lancent dans la ravine pour l'explorer et au bout d'un moment reviennent bredouilles. Je me remémore la dernière fois où j'ai jeté un œil sur ma chienne. Elle se tenait tout au...
Illustration · 06. décembre 2019
Il fut question, il y a quelques années, de sortir un bouquin de chroniques musicales illustrées par quelques artistes...
Lecture · 02. décembre 2019
Le coffret des abîmes Francis Stevens Tr. De l’américain par Michel Pagel Au printemps de l’année 19.., un navire de commerce britannique rencontre une vague sismique à proximité de Corvo (Archipel des Açores) et aborde une petite île volcanique où un marin découvre un bloc parallélépipédique encore chaud, « d’un vert profond parsemé d’écailles écarlates » qu’il rêve de transformer en coffret. Ce coffret, dont l’ouverture cachée demeure inviolable, apparaît par...
Lecture · 02. décembre 2019
Effluvium Didier Graffet & Xavier Mauméjean Bragelonne Un album d’un gabarit inhabituel (29 X 37 cm pour 112 pages) qui nous permet de plonger avec moult délices dans l’univers grandiose de Didier Graffet. Je salue ici la rigueur de la conception ainsi que la qualité de l’impression et de la finition : un travail de grande classe pour un prix dérisoire en comparaison. 22 illustrations format portrait et 20 format paysage en double page avec en plus des dessins au crayon qui...
Lecture · 02. décembre 2019
Cette pépite vient d’être redécouverte par L’Arbre vengeur, tout comme Le Nuage pourpre de M. P. Shiel, chroniqué dans Gandahar 15. En 1931, La Mort du fer a fait partie des finalistes du prix Goncourt, attribué en bout de course à Jean Fayard. D’autres romans avaient déjà traité du même sujet : La Famine de fer d'Henri Allorge en 1913, Le Fer qui meurt de Raoul Bigot en 1918 ou encore La Grande panique de l'acier d'Irvin Lester et Fletcher Pratt en 1928, mais ce qui donne...
Lecture · 02. décembre 2019
Les Larmes de Yada Lilie Bagage Nestiveqnen Éditions Ce roman aborde un sujet pour le moins original et peu traité dans la fiction : la vieillesse et tout ce qui l’accompagne, solitude, précarité, tristesse, déchéance. Pour son premier roman, Lilie Bagage (qui a publié dans Gandahar n°3) montre qu’elle ne recherche pas la facilité. Dans un futur proche (2092), Asha, une femme de 70 ans née en Inde et venue habiter en France et Enis, ancien éducateur à peu près du même âge,...

Afficher plus