Mon carnet rouge : les dessins

    Le premier de mes carnets a été commencé en 2001. J'en ai un certain nombre, de tous les formats. Des anecdotes sur une page et un dessin sur l'autre, pas toujours en rapport avec la page écrite. Une sorte de discipline artistique pour garder la main.

    Auparavant je dessinais, bien sûr, mais sur des feuilles volantes qui finissaient souvent égarées dans un carton ou bien à la poubelle. En rangeant mon petit bazar, il m'arrive de retrouver un de ces dessins qui tire un fil de la bobine des souvenirs.

0 commentaires

Maroc et autres croquis

    Un autre carnet avec quelques dessins lors d'un voyage au Maroc en 2005. Je n'ai pas tenu bon pour le carnet de voyage cette fois-là. J'étais en compagnie et la compagnie ne supportait guère que je m'isole pour travailler, donc, j'ai fait un choix !

    Ensuite, divers croquis dont certains sur papier de riz pendant ma période peinture chinoise. Ils sont plus veloutés, plus doux. Le papier y est pour beaucoup. C'est un papier extrêmement absorbant qui n'autorise ni la lenteur ni le geste imprécis. Beaucoup de rigueur et de concentration sont nécessaires mais les progrès sont foudroyants.

0 commentaires

Mon carnet d'Egypte

    Ce périple en Egypte eut lieu en 2009, un peu avant le printemps arabe. Je voyageais avec ma soeur Anne. En première partie, se déroulait une croisière sur le Nil avec des visites de temples, beaucoup de temples, et comme guide, un égyptologue. Autant dire que ce fut passionnant. La deuxième partie, un trek au désert dans des 4X4 avec chauffeurs basés à l'oasis de Bahariya se révéla incroyable, inouie, l'aventure comme je l'avais déjà vécue au Sahara, le désert noir, le désert de cristal et le désert blanc, un des plus beaux et des plus réputés au monde.

    Durant tout le voyage, je me suis trouvé chaque jour des moments pour remplir mon carnet de mes impressions sur le vif. Cette partie écrite m'est réservée ainsi qu'à mes amis. Des aquarelles que vous voyez ci-dessous, certaines ont été réalisées avant le voyage, lors de sa préparation, la plupart pendant le voyage et donc très vite, ce qui oblige à ne garder que les traits forts, comme on fait pour la BD, quelques unes enfin, dans l'avion du retour ou pendant les quelques jours suivants d'après souvenirs ou photos.

    Le carnet de voyage est un choix qu'il faut assumer, car il oblige à travailler pendant que d'autres s'amusent. Mais ensuite, le voyage est toujours là, toujours vivant et cela m'a fait un choc de relire ce carnet après sept années. Voilà pourquoi je publie ces dessins aujourd'hui. 

0 commentaires

Le temps...

Pareil à de l'eau, le temps file et glisse entre nos doigts...

0 commentaires