· 

Le Coffret des abîmes de Francis Stevens

Le coffret des abîmes

Francis Stevens

Tr. De l’américain par Michel Pagel

 

Au printemps de l’année 19.., un navire de commerce britannique rencontre une vague sismique à proximité de Corvo (Archipel des Açores) et aborde une petite île volcanique où un marin découvre un bloc parallélépipédique encore chaud, « d’un vert profond parsemé d’écailles écarlates » qu’il rêve de transformer en coffret.

Ce coffret, dont l’ouverture cachée demeure inviolable, apparaît par la suite chez un antiquaire, Jacob Lutz,  qui ne connait rien de son histoire mais le vend aussitôt à un riche collectionneur nommé Jesse Robinson. Celui-ci s’y attache d’une manière démesurée. Peu après, l’homme qui a vendu cette pièce à l’antiquaire revient le harceler pour connaître l’adresse de l’acheteur car il a des révélations à lui faire au sujet de l’objet. Ayant réussi à obtenir ce qu’il voulait, il se rend chez Jesse Robinson qui le reçoit mais est pris d’un violent malaise au cours de cette entrevue. Le médecin de famille est malheureusement indisponible et c’est un jeune médecin qui vient lui donner les premiers soins. Fortement attiré par la nièce de Robinson, il consent au marché de dupe que lui propose le milliardaire et se retrouve entraîné dans une sombre aventure ou chacun des protagonistes de l’histoire perd peu à peu tout sens commun, comme envoûté par une force obscure.

 

Francis Stevens, était une femme nommée Gertrude Barrows Bennett qui s’est trouvée contrainte à vendre ses histoires par manque de moyens à la suite de son veuvage. Elle fut à l’origine de la Dark fantasy. Nous aurons cependant l’occasion de reparler d’elle dans un prochain Gandahar, participant ainsi à la remise au goût du jour de cette formidable écrivaine jusqu’alors inédite en France. CB

Commentaires: 0